Le CLD des Sources lorgne vers les TIC

Le CLD des Sources s'est fait le porteur d'un projet d'étude qui consiste à identifier les opportunités d'affaires pour la MRC des Sources dans le secteur des technologies de l'information et des communications (TIC).
Les TIC sont un incontournable dans le développement des affaires. Leur utilisation fait désormais partie de la vie courante et l'on constate leur progression dans les pratiques d'affaires. Il s'agit d'ailleurs d'un secteur important de l'économie du Québec puisqu'il aide à la performance des entreprises et au développement de service et de produits. Les résultats de l'étude d'opportunité démontrent les avantages qu'auraient la MRC des Sources et les entreprises à prendre le virage technologique et suggèrent l'élaboration, l'adoption et la mise en oeuvre d'un plan d'action numérique territorial.
« Cette étude favorise la continuité de nos interventions dans nos démarches de diversification. Notre souhait est de miser sur le développement des technologies dans notre MRC et de se doter des outils technologiques nécessaires à l'attractivité de nouvelles entreprises sur notre territoire », affirme Hugues Grimard, le préfet de la MRC des Sources et président du CLD des Sources.
Rappelons que depuis près de deux ans, des efforts continus ont été consentis pour favoriser la diversification économique avec, entre autres, la réalisation d'un plan d'affaires pour le développement des filières et parcs industriels de ce territoire. Cette dernière a fortement inspiré la Stratégie de diversification économique de la MRC des Sources développée par le ministère des Finances et de l'Économie du Québec avec la collaboration de la Table de diversification économique.
L'une des recommandations de l'étude est de miser sur la « prépondérance des technologies et services à valeur ajoutée (économie du savoir, services informatiques, logiciels, etc.) comme vecteur de croissance dans les économies avancées. » C'est ce qui a motivé le CLD à commander l'étude d'opportunité de la filière des TIC dans la MRC des Sources. Ainsi, le dévoilement des résultats de cette dernière étude l'incite à investiguer davantage dans la filière TIC et à envisager de déployer des conditions gagnantes pour accroître les opportunités d'affaires et de développement pour cette région.
L'étude réalisée par la firme Raymond Chabot Grant Thornton révèle que les technologies de l'information et des communications représentent un des vecteurs de croissance pour les pays industrialisés. Le développement de logiciels, d'applications et de produits numériques, les services en technologies de l'information et en communications, ont été et demeurent au coeur de cette croissance. Le Québec ne fait pas exception à la règle avec plus de 150 000 emplois et 13 milliards de dollars de contribution au PIB, les TIC représentent un secteur d'activités plus important que l'aérospatiale, les pâtes et papier, et le secteur minier combiné. Soixante-dix pour cent des entreprises de ce secteur se retrouvent à Montréal, mais les services et infrastructures web et de la mobilité intelligente, rendent possible la croissance de certains types de projets et de modèles d'affaires hors des grands centres urbains. En outre, l'intégration des technologies de pointe au sein d'entreprises est une clé de leur compétitivité.
Spécifiquement pour la MRC des Sources, l'étude suggère d'étudier la faisabilité d'attirer un centre de données sur le territoire, de moduler le soutien local pour des projets d'affaires émergents en TIC, de soutenir la compétitivité de toutes les entreprises de la MRC à travers les technologies et les outils qui permettent de faciliter le développement des affaires ou d'améliorer l'efficience opérationnelle, la formation et l'embauche de talents. Elle propose enfin de rehausser significativement la promotion, les compétences et l'adoption de ces technologies au sein de la MRC, notamment en milieux scolaires, communautaires et auprès de la population en général.