Le centre famille-enfantde retour sur la table à dessin

Le député de Drummond-Bois-Francs Sébastien Schneeberger s'est dit inquiet de la réalisation du centre famille-enfant annoncé en grande pompe par le gouvernement du Parti québécois trois jours avant le déclenchement des élections. Lorsqu'il a interrogé le ministre Gaétan Barrette sur le sujet, son interlocuteur lui a répondu que le dossier était « à l'étude ».
« Ça m'a surpris qu'on me dise qu'il était à l'étude alors qu'il a fait l'objet d'une annonce officielle et que tant Réjean Hébert qu'Yves-François Blanchet m'avaient confirmé que les enveloppes étaient allouées », affirme le représentant de la Coalition avenir Québec.
M. Schneeberger est toutefois rassuré par le travail qui continue de se faire sur le terrain. Il s'est entretenu avec les responsables du dossier au Centre de santé et de services sociaux de Drummond qui lui ont confirmé aller de l'avant avec les plans et devis.
« Pour eux, le changement de gouvernement n'a rien changé. Le dossier chemine et c'est de bon augure », continue-t-il.
Des fils à attacher?
Le député Schneeberger s'est également dit abasourdi de la réponse du ministre Yves Bolduc en lien avec le campus universitaire. Selon le Libéral, le projet de campus est « souhaitable », mais il reste encore des « fils à attacher » en ce qui a trait notamment au financement et à l'entente avec la Ville de Drummondville.
« C'est signe d'une méconnaissance du dossier puisque tout est réglé depuis longtemps avec la Ville de Drummondville. Ce sont des dossiers importants et à un moment donné il faut être responsable. Ça fait longtemps que ces projets-là sont sur la table et il y a encore du gazon qui pousse sur les terrains », déplore-t-il.
Sébastien Schneeberger s'est donné comme objectif au cours de son présent mandat de s'assurer que le gouvernement libéral respecte les engagements de son prédécesseur.