Daniel Lafontaine, professeur-chercheur à l'Université de Sherbrooke et au Centre de recherche clinique Étienne-Le Bel, vient de découvrir une nouvelle classe d'antibiotiques.

L'avenir des antibiotiques

Le système de santé canadien vit une crise en 2007 : dans les hôpitaux, des patients contractent la bactérie C. difficile. Plusieurs en meurent. La crise se vit de nouveau en 2010, dans d'autres hôpitaux. Et ce n'est assurément pas fini.
Les patients qui perdent la vie sont souvent ceux qui ont développé une résistance aux antibiotiques conventionnels que l'on retrouve déjà sur les tablettes des pharmaciens. Une résistance qui commence à faire frissonner le monde médical pour qui il « est minuit moins une » si l'on souhaite trouver des solutions de rechange pour ces patients.
Voilà qu'un professeur-chercheur de l'Université de Sherbrooke et du Centre de recherche clinique Étienne-Le Bel, Daniel Lafontaine, vient de découvrir une nouvelle classe d'antibiotiques. Une telle découverte n'avait pas eu lieu dans l'univers médical depuis 1985, soit un bon 25 ans, une éternité, quoi!
L'avenir de cette nouvelle génération d'antibiotiques, qui travaille sur l'ARN, est très prometteur. En laboratoire, les bactéries deviennent habituellement résistantes après cinq cycles de culture en présence d'antibiotiques conventionnels. Jusqu'à présent, la découverte de cette équipe multidisciplinaire ne développe pas encore de résistance après 30 cycles!
Certes, il reste du travail à faire avant qu'un patient avale un nouveau comprimé. «Notre molécule, qui s'appelle PC1, n'est pas encore parfaite. Nous devons continuer de travailler pour qu'elle soit plus efficace et qu'elle soit nécessaire en moins grande quantité», précise M. Lafontaine.
Avant que la molécule ne devienne un antibiotique offert sur le marché, il faudra obtenir la certification de Santé Canada après des tests encore plus poussés chez l'être humain. Il faut souvent de 10 à 15 ans avant d'ajouter un médicament à la liste de ceux déjà à la disposition du public. Mais au moins, une piste de solution est maintenant sur la table!