L'attrait de la grande ville

Du haut d'une tour de condos de Griffintown, la vue sur le centre-ville de Montréal est sublime. Ce quartier est grouillant de jeunes professionnels, dont plusieurs sont originaires d'ici. Les fenêtres des gratte-ciel sont d'ailleurs le miroir du vieillissement de notre région et de notre ville.
Sherbrooke résiste un peu mieux à la polarisation montréalaise que d'autres capitales régionales mais l'exode de la main-d'oeuvre hautement scolarisée nous frappe et menace la vitalité économique de l'Estrie.
À lire dans La Tribune de mercredi.