L'ASSÉ prépare la mobilisation

Une centaine d'étudiants d'un peu partout au Québec ont participé au camp de formation de l'Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ) qui a eu lieu tout le week-end, au cégep de Drummondville.
<p>Benjamin Gingras</p>
«Ce camp se voulait un espace de partage des connaissances, d'information et d'éducation populaire avec une visée politique. On a traité de plusieurs sujets d'actualité, on a beaucoup parlé d'austérité, de toutes les coupures et de ce que ça représente concrètement», explique Benjamin Gingras, membre du comité de mobilisation de l'organisme.
M. Gingras ne cache pas que l'exercice avait, en outre, pour objectif de préparer les troupes à un printemps chargé. On envisage en effet la tenue de grèves.
«On a eu droit à une douzaine d'ateliers portant sur différents sujets au cours des deux jours de camp. C'est sûr qu'on a abordé la perspective de mobilisation. Nous allons augmenter la pression ce printemps», ajoute-t-il.
Parmi les invités du camp, notons la présence de représentants syndicaux, ainsi que de membres du regroupement étudiant «Printemps 2015» faisant la promotion de la grève. Le chercheur de l'Institut de recherche et d'information socio-économique, Éric Martin, était également des conférenciers.
Le camp de formation drummondvillois a également servi de plateforme de réseautage afin de permettre aux nouveaux cégépiens de rencontrer des militants plus expérimentés.
Rappelons qu'une première manifestation nationale est prévue pour le 2 avril.