La cérémonie religieuse en mémoire des 47 victimes est présidée par l'archevêque de Sherbrooke, monseigneur Luc Cyr, avec la collaboration du curé de la paroisse de Lac-Mégantic, l'abbé Steve Lemay.

Lac-Mégantic: messe commémorative après une nuit remplie d'émotions

Après une nuit chargée en émotions - avec la tenue d'une marche nocturne en mémoire des victimes de la tragédie ferroviaire du 6 juillet dernier -, de nombreux Méganticois ont convergé vers l'église Sainte-Agnès, ce dimanche, pour une messe commémorative.
La cérémonie religieuse en mémoire des 47 victimes a été présidée avec sobriété par l'archevêque de Sherbrooke, Luc Cyr, avec la collaboration du curé de la paroisse de Lac-Mégantic, l'abbé Steve Lemay. Elle était retransmise sur écran géant à l'extérieur de l'église.
Une haie d'honneur formée de pompiers, d'ambulanciers et de policiers se dressait de chaque côté de l'allée pour accueillir dignitaires et familles, alors que la chorale de l'unité pastorale de Sainte-Marie-du-Lac interprétait comme chant d'entrée Venez à moi vous qui peinez.
Des photos des victimes, entourées de fleurs, avaient été disposées près du lutrin de l'archevêque. Au cours de la cérémonie, un hommage a été rendu à la collectivité par divers gestes symboliques. Des offrandes ont notamment été déposées en référence à la terre, à l'eau et à l'air de Lac-Mégantic, qui ont été souillés par la tragédie.
Mgr Cyr a d'abord salué les dignitaires présents à l'église, notamment le gouverneur général du Canada David Johnston et le lieutenant-gouverneur du Québec Pierre Duchesne. Le premier ministre Philippe Couillard était également présent, au côté de la mairesse de Lac-Mégantic Colette Roy Laroche, tout comme les chefs de la CAQ et du PQ, François Legault et Stéphane Bédard. Le ministre Christian Paradis, député de Mégantic-L'Érable, représentait le gouvernement fédéral.
Absent de la cérémonie, le premier ministre du Canada Stephen Harper a malgré tout assuré que le pays resterait solidaire envers les citoyens de Lac-Mégantic, affirmant par communiqué qu'il voue une grande admiration à la résilience des gens de la région, à leur détermination et à leur «extraordinaire» force de caractère.
David Johnston a également tenu à exprimer sa solidarité envers la population de la région.
«La ville renaîtra, car elle a été érigée par ses habitants sur les fondements solides que sont la résilience et la compassion, a-t-il écrit dans un communiqué transmis dimanche matin. Voilà pourquoi je décerne aujourd'hui la mention élogieuse pour services éminents aux premiers répondants et aux citoyens de Lac-Mégantic et des municipalités avoisinantes, afin de reconnaître leurs efforts extraordinaires ainsi que leur bonté et leur bienveillance exceptionnelles.»
«Merci à tous les dignitaires présents dans l'église. Votre présence est signe de l'appui de toute une population. Je prie et je continuerai de prier pour que le soutien fraternel que vous nous offrez aujourd'hui continue de s'exprimer en décisions et gestes concrets», a déclaré l'abbé Lemay en conclusion de la cérémonie, recueillant les applaudissements de la foule rassemblée.
«Nous avons encore besoin d'aide pour nous relever, sécuriser notre ville et protéger notre environnement.»
L'archevêque avait par ailleurs demandé à toutes les paroisses du diocèse de Sherbrooke d'inviter leurs fidèles à respecter une minute de silence lors de leur messe dominicale en guise de solidarité avec la population méganticoise.
Après la cérémonie, un monument commémoratif en hommage aux victimes a été inauguré. Après une minute de silence, la mairesse Colette Roy Laroche s'est adressée à la foule.
«Ce que j'ai souhaité, depuis les derniers jours, à toute notre communauté, c'est de retrouver cette paix qui nous était chère, dans un milieu naturel tout à fait exceptionnel. À chacun et chacune de vous, je vous souhaite de garder courage, de garder espoir et de continuer de croire que nous reconstruirons notre ville plus belle que jamais.»
Entouré de certains de ses ministres, mais aussi des chefs caquiste et péquiste François Legault et Stéphane Bédard, Philippe Couillard a pour sa part assuré qu'il avait entendu l'appel de l'abbé Lemay.
«(J'affirme), au nom de tous les Québécois et Québécoises, au nom de toutes les formations politiques représentées à l'Assemblée nationale, que le travail de reconstruction, la protection de l'environnement, l'aide aux proches des victimes, tout cela va continuer pour redonner non seulement espoir mais la vie réelle, et l'avenir pour Lac-Mégantic», a déclaré le premier ministre, affirmant également que «la vie va triompher à Lac-Mégantic».
«Il faut reconnaître qu'il nous incombe tous, à tous les ordres de gouvernement, de faire en sorte que tous puissent oser une vie nouvelle, c'est-à-dire, comme le curé le disait, de prendre des décisions qui mènent à des actions concrètes et c'est ce que nous allons nous efforcer de faire dans le futur», a poursuivi le ministre fédéral Christian Paradis.
Ce week-end d'activités en mémoire de la catastrophe survenue l'an dernier se clôturera avec un «concert-réconfort» offert par le chanteur Bobby Bazini.