Lac-Mégantic: l'histoire de la 48e victime

Plusieurs à Lac-Mégantic considèrent que la tragédie du 6 juillet 2013 a fait non pas 47, mais 48 victimes.
Un jeune pompier, qui n'avait pas encore combattu le feu, a été appelé à se rendre sur les lieux du déraillement du train de la Montreal, Maine et Atlantics ce soir-là.
Le baptême du feu a été terrible pour lui. Quelques jours plus tard, il extirpait la dépouille de son ex-conjointe des décombres calcinés du centre-ville. Quatre mois plus tard, le jeune homme de 25 ans s'enlevait la vie, raconte La Presse.
Le journal montréalais a pu consulter le rapport du coroner Robert Giguère sur le suicide du pompier, le 29 octobre dernier.