La zone rouge tourne partiellement au vert

Pour employer l'expression de la mairesse Colette Roy Laroche, le « centre-ville dégarni » saute aux yeux à Lac-Mégantic.  Mais voilà que le processus de reconstruction s'amorce avec la mise en vente par la Ville d'un premier bloc de terrains. Une vente inhabituelle, par projet plutôt que par lot. Les bornes cadastrées du passé n'existent d'ailleurs plus.
Ça commence cette année dans le secteur le plus rapproché du lac alors que les terrains bordant la rue Frontenac (celle qu'on a vue en images au moins 1000 fois) deviendront disponibles l'an prochain.
À lire dans La Tribune de jeudi.