Beaucoup de trous d'homme étaient obstrués par la glace et qui ne laissaient pas l'eau s'écouler.

La Ville se prépare pour le refroidissement des températures

La Ville de Sherbrooke redoute le refroidissement des températures qui doit avoir lieu au cours des prochaines heures et prochains jours. Après avoir atteint les 7 degrés, le mercure a replongé vers les valeurs négatives à partir de la mi-journée lundi.
Toute l'eau accumulée depuis la nuit de dimanche à lundi sur le réseau routier risque de rendre la chaussée glissante.
Les opérations de déglaçage et d'épandage d'abrasifs ont recommencé, assure Louis Gosselin, porte-parole de la Ville de Sherbrooke.
On porte aussi une attention particulière aux trottoirs qui peuvent devenir de véritables patinoires avec l'arrivée du temps froid après un redoux comme nous avons connu.
«Nous suivons la température», lance M. Gosselin, du service des communications.
«Lundi matin, le réseau avait été couvert à 80 pour cent. Nous allons poursuivre le travail», assure-t-il.
On a aussi mis des équipes sur le terrain afin de déboucher des trous d'homme obstrués par la glace et qui ne laissaient pas l'eau s'écouler dans le réseau pluvial.
On s'inquiète aussi pour les secteurs ruraux du territoire, où les chemins de graviers risquent de devenir glissants.
Environnement Canada prévoit un maximum de 17 degrés sous zéro pour mardi en Estrie.