Bernard Sévigny

La Ville dit non à la limite de 40 km/h

Malgré les demandes répétées de quelques élus, la Ville de Sherbrooke ne diminuera pas la limite de vitesse à 40 km/h dans des quartiers résidentiels.
La limite sera plutôt réduite à 30 km/h devant les écoles primaires durant les heures de classe. Les corridors scolaires, jusqu'ici délimités par des points bleus au sol, seront dorénavant identifiés par de la signalisation aérienne, notamment sur les panneaux d'arrêt.
Au moment même où la Ville accroît la limite affichée de 30 km/h à 50 km/h dans des rues résidentielles des secteurs de Saint-Élie et de Rock Forest, le comité de sécurité publique a présenté son plan d'action pour réduire la vitesse dans les rues locales, hier soir, lors de la séance du conseil municipal.
La réduction de la limite à 40 km/h dans certaines villes a donné des résultats mitigés, ont fait valoir les fonctionnaires municipaux et le maire Bernard Sévigny. Lorsque la vitesse est ainsi réduite uniquement par la signalisation, une étude démontre une diminution de la vitesse de 2 km/h, soutiennent-ils. À Gatineau, un projet pilote a fait diminuer la vitesse de seulement 1 km/h, ajoutent-ils.
Texte complet dans La Tribune de mardi.