La Toquade 2.0 ferme ses portes

Une autre institution du centre-ville ferme ses portes. La Toquade 2.0 ne sert plus de clients depuis lundi midi. Une affichette, dans la baie vitrée de la porte d'entrée, annonçait aux passants que le dîner ne serait pas servi.
Le copropriétaire David Nadeau a expliqué la fermeture de l'établissement du 196 Wellington Nord par le fait que le concept de bar à vin, lancé en octobre 2013, n'a pas remporté le succès escompté. Les propriétaires avaient décidé le printemps dernier de revenir au concept original de La Toquade, mais les efforts pour remonter la pente auraient été trop exigeants.
« Ce projet me prenait trop de temps. J'ai d'autres intérêts et je ne pouvais plus me consacrer à mes projets autant que je le souhaitais. Il fallait faire des choix», affirme M. Nadeau.
L'homme d'affaires affirme néanmoins croire au potentiel du centre-ville. Il estime toutefois qu'il faudrait plus de résidants dans ce quartier pour permettre aux commerçants de maintenir la barque à flot.
Une quinzaine d'employés ont appris la nouvelle, lundi matin, et se retrouvent sans emploi.
À Commerce Sherbrooke, le porte-parole et responsable du centre-ville Philippe Cadieux indique que des efforts ont été tentés pour sauver le restaurant. Il ajoute que l'organisme paramunicipal entend bien les récriminations de David Nadeau.
«Nous travaillons sur un plan directeur pour le centre-ville depuis quelques années et il répond aux préoccupations de M. Nadeau de faire du centre-ville un milieu de vie accueillant un plus grand nombre de résidants. Nous sommes au fait de cet enjeu et déjà nous avons des pistes de solution. Même si ce plan directeur ne permettra pas de sauver La Toquade, nous avons de bonnes raisons de croire à un meilleur avenir pour notre centre-ville.»