La taxe fleur de lys

L'administration Sévigny tenait à ce que les Sherbrookois se souviennent ! Dans une lettre jointe au compte de taxes, elle impute de nouveau au gouvernement québécois le gros de la hausse que son administration refile aux contribuables.
L'initiative n'est pas tellement appréciée à Québec. La Ville avait d'autres options que la taxation pour s'ajuster au nouveau mode de remboursement de la TVQ, précise-t-on au ministère des Affaires municipales. De la prétention des autorités provinciales, les élus viennent chercher dans nos poches 1 M $ de plus que ce que la Ville perdra...
    À lire dans La Tribune de samedi.