La SQ veut empêcher la vente de la funeste locomotive de la MMA

La Sûreté du Québec (SQ) dit avoir entamé des démarches pour empêcher la vente aux enchères de la locomotive principale du «train à la dérive» qui a explosé à Lac-Mégantic le 6 juillet 2013.
Selon une porte-parole de la police provinciale, Christine Coulombe, des enquêteurs ont pris des mesures afin de bloquer la vente aux États-Unis, jusqu'à la conclusion de leur enquête. Elle n'a pu fournir plus de détails mercredi.
La locomotive 5017 de la Montreal, Maine and Atlantic Railway (MMA) doit être vendue au plus offrant le 5 août au Derby Rail Yard à Milo, dans le Maine.
La maison de vente aux enchères n'a pas encore reçu de demandes spécifiques sur la funeste locomotive, mais l'événement devrait attirer plus de spectateurs qu'à l'habitude, estime Adam Jokisch, le président de la société Adam's Auction & Real qui s'occupe de la vente aux enchères.
M. Jokisch a affirmé qu'il irait de l'avant avec cette vente à moins qu'un responsable lui demande de mettre fin aux procédures. Il a affirmé mercredi après-midi n'avoir pas été contacté par les autorités policières du Québec.
La mise de départ pour cette locomotive impliquée dans la pire tragédie ferroviaire de l'histoire du pays a été établie à 10 000 $ US (10 667 $ CAN).
Le déraillement et l'explosion du convoi pétrolier de la MMA a fait 47 victimes à Lac-Mégantic.