La saison de la grippe s'éternise

Bien des Québécois continuent d'avoir la grippe même si le printemps est à nos portes. En effet, tous les indicateurs cliniques de l'activité grippale se maintiennent au-delà des chiffres attendus pour cette période de l'année, en partie à cause des virus de l'influenza A et B, mais aussi à cause du virus respiratoire syncytial (VRS). Même si le pic de circulation du VRS semble être passé, la circulation de ce virus se maintient à un niveau modéré depuis la mi-novembre.
Au Québec, comme dans le reste du Canada, la grippe B/Massachusetts prédomine; elle était pourtant comprise dans tous les vaccins distribués au Québec.
Rappelons que, cette année, le vaccin contre la grippe distribué au cours de l'automne a offert un très faible taux de succès, frôlant même le 0 % d'efficacité.
Par ailleurs, l'Organisation mondiale de la Santé a annoncé mardi ses recommandations concernant la composition du vaccin antigrippal pour la saison 2015-2016. Le vaccin qui sera administré pendant la prochaine saison sera composé d'une nouvelle souche d'influenza A (H3N2) analogue à celle qui a circulé au cours des derniers mois.
Il comprendra aussi une composante de l'influenza A (H1N1) et d'influenza B. Pour le vaccin qui contient quatre couches, il comprendra une protection contre une deuxième souche d'influenza B.