Marie-France Houle

La poursuite dépose sa preuve dans le dossier Marie-France Houle

La procureure de la Couronne Me Ann Marie Prince a remis une pile de documents, lundi matin, à sa consoeur de la défense Me Mylène Leblanc. La communication de la preuve étant presque terminée, Marie-France Houle et son avocate pourront maintenant prendre position.
La représentante de la défense a comparu brièvement devant la juge Dominique Slater, la présence de sa cliente n'étant pas requise. Elle a demandé à ce que l'on reporte les audiences au 12 février prochain, le temps qu'elle rencontre l'accusée et qu'elles conviennent de la marche à suivre.
À cette date, Marie-France Houle devra déterminer si elle enregistre ou non un plaidoyer de culpabilité. Dans la négative, elle décidera alors si elle souhaite la tenue d'une enquête préliminaire préalablement au procès.
Rappelons que la Victoriavilloise de 46 ans est accusée de conduite avec les capacités affaiblies causant des lésions à Serge Hébert lors d'un accident de la route survenu le 15 janvier à l'angle des rues de l'Académie et du Parc. Ce dernier serait toujours maintenu dans un coma artificiel au moment d'écrire ces lignes. Il soigne de multiples fractures et lacérations aux organes internes. Sa vie serait toujours en danger.