La poule et la fourche du fermier

Le maire Bernard Sévigny n'a jamais voulu se commettre sur la taxation durant la campagne municipale de l'automne dernier. Il craignait le pire et il devra l'affronter!
Les profits d'Hydro-Sherbrooke fondront du tiers en seulement trois ans avec la nouvelle grille approuvée par la Régie de l'énergie pour l'approvisionnement en gros auprès d'Hydro-Québec. Venir chercher en taxes les oeufs d'or que la poule ne pondra plus pourrait agiter la basse-cour et rapprocher la fourche du fermier...
À lire dans La Tribune de mercredi.