La Maison santé Desjardins était installée près du Carrefour de l'Estrie.

La Fondation du CHUS met fin au tirage de la Maison Desjardins

Raymond Gouin, un résidant de La Patrie, a été le dernier gagnant de la Maison de la santé Desjardins, tirage de la Fondation du CHUS. Après 15 éditions, l'organisme met fin à cette campagne de financement qui avait comme prix principal une maison entièrement meublée et décorée.
<p>Charles Auger</p>
Les retombées n'étaient pas suffisantes pour les efforts que cette campagne de financement demandait, explique Charles Auger, directeur général. « Nous évaluons chacun de nos événements pour savoir c'est quoi leur rendement », dit-il.
« Depuis quelques années, nous remarquions que les ventes de billets baissaient graduellement. Nous n'avions pas les rendements adéquats pour les efforts que nous y mettions. Le temps que nous mettions dans cet événement, nous ne le mettions pas ailleurs. C'est le cas de le dire, nous mettons la clé dans la porte. »
Malgré ce que plusieurs pensent, le Fondation devait payer une partie de la maison du tirage. « Elle était de plus en plus belle. Mais il y avait de moins en moins de visiteurs. En trois ans, le nombre de visites a passé de 80 000 à 30 000. Ça veut dire aussi moins de billets vendus », évalue M. Auger.
« Même si nous avions de bons commanditaires, il fallait en payer une partie. Ça nous demandait d'être constamment à la recherche de commanditaires. On dirait que les gens ne la voyaient plus. La maison faisait partie du paysage. Nous l'avons pourtant annoncée dans les médias. Nous avions (le comédien) Michel Côté comme porte-parole. Qui de mieux que lui pour faire parler de la maison Desjardins. » 
En septembre dernier, M. Gouin a remporté la maison, un prix d'une valeur de 381 000 $. La Maison de la santé Desjardins fait en tout 16 heureux et a permis de remettre 49 038 $ à cinq fondations de la région (Asbestos, Haut St-François, Val St-François, Granby et Lac-Mégantic) en plus de celle du CHUS.
Au cours des dernières années, il était possible pour le gagnant de prendre l'argent au lieu de la maison. Personne n'a opté pour le montant d'argent (215 000 $). Le dernier gagnant a gardé la maison pour ensuite la vendre à un prix plus élevé que la valeur annoncée du tirage, ajoute M. Auger. 
« Un tirage comme celui d'une maison pour une fondation, c'est une cause, mais aussi du rêve. Nous sommes dans un petit marché. La Fondation du CHUS était dans les rares organismes de bienfaisance à faire tirer une maison. »
On planche sur un autre type de campagne. La maison pourrait bien rouler. On saura d'ici quelques semaines vers où la fondation penchera, mais on pourrait annoncer le lancement d'un tirage d'un véhicule récréatif.