La démolition de l'ancien Maysen Pub encore reportée

Nouveau rebondissement dans le dossier de la démolition de l'ancien Maysen Pub, situé au 37-45 rue Wellington Sud. Le bâtiment en piteux état depuis l'incendie qui l'a ravagé en 2011 devait tomber sous le pic des démolisseurs cet été. Il est fort probable qu'il ne disparaîtra pas du paysage sherbrookois avant cet automne, au plus tôt.
C'est que la Ville de Sherbrooke devra vraisemblablement reprendre l'appel d'offres lancé initialement en mars. Après plusieurs reports, la conclusion de l'appel d'offres avait été fixée fin mai. Les quatre entrepreneurs ayant postulé offraient leurs services pour des sommes variant de 146 555 $ à 981 812 $, un écart important qui a soulevé des interrogations.
À la séance du comité exécutif du 18 août prochain, le Service des approvisionnements de la Ville de Sherbrooke proposera donc aux élus de reprendre l'appel d'offres de manière à modifier et à préciser le devis. Il évitera ainsi toute forme d'incompréhension chez les postulants. Si le comité entérine cette proposition, le processus sera repris, reportant forcément la démolition à l'automne. L'octroi du contrat de démolition devra quant à lui être approuvé par les élus municipaux lors d'une séance du conseil municipal subséquente, une fois le processus d'appel d'offres complété.
Les entrepreneurs ayant démontré leur intérêt devaient être avisés hier du changement proposé.
La démolition avait d'abord été annoncée l'automne dernier avant d'être repoussée. Rappelons que la Ville de Sherbrooke avait obtenu un jugement lui permettant de procéder après qu'une ordonnance émise par les services juridiques eut été envoyée au propriétaire Éluscar Pierre-Louis, le sommant de démolir sa propriété. Plus tôt ce printemps, le président du comité exécutif et élu du district du Centre-Sud Serge Paquin avait avancé que les procédures légales avaient probablement retardé l'appel d'offres.
Une fois démoli, l'édifice deviendra une créance pour la Ville au même type que les taxes impayées. Elle pourra donc procéder à la vente du terrain pour défaut de paiement de taxes.
L'édifice qui a déjà abrité les bars Maysen Pub et Les Graffiti avait été incendié en 2011 quand des adolescents s'y étaient introduits par effraction.
Construit en 1910, le bâtiment de deux étages a une superficie de 1616 mètres carrés et n'a aucune valeur selon la plus récente évaluation municipale. Le terrain est évalué à 173 000 $.