La CSRS révise à nouveau les territoires d'appartenance

Avec l'arrivée de deux nouvelles écoles sur son territoire en 2015, la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke (CSRS) entreprend de nouveau un processus de révision des territoires d'appartenance, qui délimitent quelle école fréquente un élève. Elle organise à compter de la semaine prochaine une série de séances de consultation auprès des parents, qui s'échelonneront jusqu'au 16 avril.
Outre la construction de deux nouvelles écoles, plusieurs facteurs expliquent la nécessité d'entreprendre cette démarche, indique le directeur général adjoint à l'administration, André Lamarche, en citant notamment la baisse des ratios qui s'est terminée en 2012-2013.
D'ici 2017-2018, 1356 élèves s'ajouteront dans les écoles de la CSRS en raison de la natalité; cette donnée ne tient pas compte de l'immigration ou encore des mouvements d'élèves engendrés par les déménagements.
La commission scolaire doit aussi tenir compte de plusieurs centaines d'unités de logement qui seront construites d'ici cinq ans, notamment dans le secteur du futur boulevard René-Lévesque.
Ces données qui sont fournies par la Ville de Sherbrooke regroupent notamment des projets en cours de réalisation, approuvés et à l'étude. Afin d'établir ses projections de clientèle, la CSRS se base sur différentes données, dont celles de la Ville de Sherbrooke, du ministère de l'Éducation et de Statistique Canada. L'objectif est de respecter certains grands principes. « On veut des écoles proches des résidences », observe M. Lamarche.
Rappelons que deux nouvelles écoles primaires seront construites pour la rentrée 2015. La Ville de Sherbrooke, qui doit fournir des terrains, s'apprête à compléter le processus d'acquisition pour les deux nouvelles constructions. L'objectif pour la CSRS est de lancer les appels d'offres sitôt ce processus complété, afin de commencer la construction des deux écoles cet été.
L'une sera construite en bordure du chemin Saint-Élie, face au boulevard Circé, tandis que l'autre verra le jour dans l'ancienne ville de Rock Forest, dans le secteur du boulevard Bertrand-Fabi.
L'école Alfred-Desrochers, située à Saint-Élie, fait partie des écoles visées par les modifications des territoires d'appartenance.
Les parents des élèves d'Alfred-Desrochers et de Laporte concernés par les changements ont déjà été avisés mardi par une lettre. Celle-ci les invite à assister à une séance d'information qui aura lieu le mardi 1er avril, à Alfred-Desrochers, à 19 h
Comme il a été dit par le passé, un des objectifs est de ramener dans leur quartier les élèves de Saint-Élie qui doivent actuellement fréquenter l'école Laporte, située dans l'arrondissement de Fleurimont, à l'autre bout de la ville. La CSRS n'a pas voulu dévoiler publiquement les scénarios proposés. Elle dit préférer avertir les parents et le personnel concernés. Des rencontres d'informations sont aussi prévues les 9, 14 et 16 avril.
La CSRS attend également le feu vert pour une troisième école primaire afin d'accueillir des élèves en 2016. Même si le scénario est encore hypothétique, la commission scolaire pourrait envisager la construction d'une quatrième école, dans un horizon d'environ sept ans.
L'organisation avait mené un exercice de révision des territoires à la fin de 2012. Des parents de l'école Champlain s'étaient alors opposés vivement à ce que des élèves soient transférés vers Boisjoli. Un transfert avait été fait, mais l'organisation avait modifié son scénario initial. Des parents de l'école primaire Jardin-des-Lacs de Saint-Denis-de-Brompton s'étaient aussi élevés contre le déplacement de leurs enfants vers une école de Bromptonville. Ils avaient proposé des réaménagements en attendant un agrandissement de l'école. Celle-ci sera agrandie pendant la période estivale.
Comme lors de la dernière fois, les parents pourront envoyer des mémoires afin de donner des suggestions à la CSRS. Les modifications doivent être entérinées autour du 17 juin au conseil des commissaires, en prévision de la rentrée scolaire 2015.