La CSBF d'accord à ce que l'on saborde la Riveraine

Le conseil des commissaires de la Commission scolaire des Bois-Francs (CSBF) a adopté une résolution visant à appuyer la décision du ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport, Yves Bolduc, concernant le réaménagement des territoires scolaires au Centre-du-Québec.
Rappelons que cette proposition suggère la disparition de la Commission scolaire de la Riveraine comprenant les écoles des MRC de Bécancour et de Nicolet-Yamaska.
La CSBF entend ainsi défendre son intégrité territoriale laissant à la Riveraine l'odieux de choisir son territoire d'appartenance entre les Bois-Francs et la Commission scolaire des Chênes (Drummondville). Des dirigeants de la commission scolaire appelée à disparaître n'ont pas écarté la possibilité de demander à se greffer à une entité de la Mauricie.
« Il nous apparaît important de dire au ministre que nous souhaitons que soient maintenues sur le territoire du Centre-du-Québec, deux commissions scolaires soit celles des Bois-Francs et des Chênes. Nous tenons à notre intégrité territoriale, et nous souhaitons aussi qu'elle soit respectée », a commenté la présidente de la CSBF, Paulette Simard Rancourt.
Le conseil des commissaires a profité du long préambule de cette résolution pour présenter toutes les justifications nécessaires pour convaincre le ministre de l'importance de conserver les clientèles des territoires de Val-Alain et de Lemieux, liées à la CSBF depuis des temps immémoriaux même s'ils sont situés à l'extérieur des MRC d'Arthabaska et de l'Érable.
Par ailleurs, la CSBF accueille favorablement le fait que la proposition propose d'ajouter à son bassin d'élèves les clientèles des territoires de Saint-Ferdinand et de Saints-Martyrs-Canadiens.
« Le conseil des commissaires apprécie le maintien de deux commissions scolaires sur le territoire du Centre-du-Québec, et il confirme au ministre sa volonté de conserver son intégrité territoriale tout en manifestant une attitude d'ouverture et d'accueil face aux milieux désireux de se joindre à la CSBF », ajoute la présidente.