Luce Samoisette

La CREPUQ devient le BCI

La Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec (CREPUQ) portera désormais le nom de Bureau de coopération interuniversitaire (BCI). La mission de l'organisation sera centrée sur la prestation de services communs et la coopération entre les établissements. La structure qui réunissait les universités québécoises depuis 1963 ne fera plus de représentation auprès du gouvernement, comme elle le faisait auparavant.
Ces changements ont eu lieu à la suite des soubresauts qu'a vécus la CREPUQ l'an passé.
« Ce changement correspond aux souhaits exprimés à la suite de l'exercice de réflexion que nous avons entrepris en juin dernier. Le BCI est un regroupement volontaire des universités qui joue un rôle essentiel dans l'optimisation des ressources que le Québec investit dans l'enseignement et la recherche. Les directions universitaires assumeront désormais leurs propres fonctions de représentation auprès du public, des médias et des gouvernements », a fait valoir la présidente du conseil d'administration du BCI et rectrice de l'Université de Sherbrooke, Luce Samoisette, par voie de communiqué.
Mme Samoisette avait été nommée présidente de la CREPUQ en 2012, pour un mandat de deux ans; elle demeure présidente du BCI.
La nouvelle structure a entraîné des changements administratifs au sein de l'organisme. La direction générale est assumée à titre intérimaire par Claude Bédard, qui a notamment été doyen des cycles supérieurs à l'Université Concordia, avant d'occuper le poste de doyen à la recherche à l'École de technologie supérieure (ÉTS).