La concurrence fait réagir

Les pourparlers avec les gestionnaires de l'aéroport de Burlington pour faire de Sherbrooke un port d'embarquement avec escale au Vermont sont bien engagés.
C'est surtout que « l'option Burlington » met de la pression et aurait fait bouger les choses à Ottawa. Se manifeste soudainement une plus grande ouverture à reconnaître Sherbrooke comme aéroport désigné pour les services de sécurité des passagers et des bagages.
        À lire dans La Tribune de jeudi.