Justine Boudreau et son entraîneur Carl Bourget notent une amélioration de sa technique, mais aussi de son attitude en compétition. Les résultats suivent au-delà des espérances.

Justine Boudreau a le compas dans l'oeil

Justine Boudreau est une athlète polyvalente. Elle excelle autant sur un terrain de soccer avec les Verts de Sherbrooke U13 que dans un gymnase avec son équipe de mini basketball à l'école primaire Plein Soleil. C'est toutefois avec une épée à la main que la jeune adolescente excelle le plus.
Âgée de 12 ans, Justine fait actuellement partie des plus beaux espoirs de son sport, elle qui domine le classement de la Fédération d'escrime du Québec chez les moins de 13 ans. Fait assez rare, elle occupe également le deuxième rang du classement chez les moins de 15 ans. En quatre compétitions cette saison au sein du circuit provincial, elle a mis deux fois la main sur la médaille d'or chez les moins de 13 ans et une fois chez les moins de 15 ans.«Ça va vraiment bien pour moi cette année, surtout en raison de mon attitude. Je progresse techniquement mais je m'améliore aussi au niveau mental et ça fait une bonne différence», souligne la jeune épéiste en ne se formalisant aucunement du fait qu'elle soit dominante même face à des adversaires plus âgées qu'elle.
«Peu importe qui est devant moi, je me dis que si je peux l'affronter, je peux la battre, affirme-t-elle promptement. La grandeur et l'expérience de mon adversaire ne changent absolument rien pour moi. Je dois performer de la même façon.»
Progression rapide
L'entraîneur à la section Estrie du Club d'escrime STH de Québec et professeur à l'école Plein Soleil Carl Bourget apprécie cette volonté d'acier qui permet à son athlète de progresser à un rythme impressionnant depuis ses débuts dans le sport il y a quatre ans.
«Sa volonté et sa persévérance sont ses deux plus grands atouts, souligne-t-il. Malgré son jeune âge, elle est capable de faire de l'introspection et de faire les changements nécessaires pour s'améliorer.»
Son grand intérêt pour les autres disciplines sportives comme le soccer et le mini basketball lui permet également de développer une excellente motricité et une coordination en haut de la moyenne, affirme Carl Bourget.
«Elle n'a pas peur d'avoir peur de perdre, ce qui fait une énorme différence en escrime. Elle prend des risques même si elle n'est pas convaincue de gagner. Et c'est justement ce qui lui permet de gagner», ajoute-t-il fièrement.
Titre provincial
C'est donc dans une position de favorite que Justine se présentera aux championnats provinciaux qui auront lieu à Montréal les 28 et 29 mars prochain à Montréal. Une position qui ne lui crée aucun inconfort.
«J'aimerais vraiment remporter le titre chez les moins de 13 ans et je sais que j'ai aussi des chances chez les moins de 15 ans, affirme celle qui vient justement de remporter une médaille d'or chez les moins de 15 ans. Pour y arriver, je vais mettre en pratique les choses que j'ai apprises en entraînement avec mon entraîneur.»
La saison se terminera au mois de mai avec le championnat canadien qui aura lieu à Toronto.