Jusqu'à 50 cm de neige attendus

Les conditions sont réunies pour qu'on revive des conditions météo qui vont rappeler celles vécues lors de la tempête de la Saint-Valentin de 2007.
Une tempête hivernale en provenance des États-Unis fonce sur l'Estrie et pourrait laisser chez nous une bonne quantité de neige.
Environnement Canada a revu à la hausse les accumulations pour notre région, prévoyant de 20 à 40 centimètres de neige selon les endroits. Le total pourrait atteindre les 50 centimètres en terrain montagneux, souligne Brigitte Bourque, météorologue à la société d'État.
«Cinquante centimètres en Estrie, ce n'est pas impossible. Dans les montagnes. Nous venons de revoir les données. La dépression se trouve sur la Caroline et se dirige vers le nord-est. Mais la trajectoire se déplace vers l'ouest.»
Mercredi, Environnement Canada parlait d'une quinzaine de centimètres pour l'Estrie. Jeudi matin, l'alerte affirmait que les régions de l'Estrie, Charlevoix ainsi que l'est de la Gaspésie recevront jusqu'à 40 à 50 centimètres en 24 heures.
Rappelons qu'une soixantaine de centimètres avaient recouvert la région estrienne le 14 février 2007, rendant le retour à la maison en fin de journée des plus pénibles.
Les précipitations de neige attendues pour les prochaines heures seront accompagnées de forts vents pouvant atteindre de 30 à 50 kilomètres/heure.
«Les pires conditions seront réunies vendredi matin, car la tempête va débuter durant la nuit. Les vents rendront les conditions routières difficiles, note Mme Bourque. On prévoit une grosse tempête en peu de temps.»
«Comme il ne fera pas trop froid, avec des températures stables à moins 4 et moins 5 degrés, la neige pourrait être un peu collante. C'est pour cela qu'on parle de poudrerie par endroit.»
La dépression a laissé de la pluie verglaçante sur les États-Unis, causant des milliers de pannes de courant. Brigitte Bourque se fait rassurante à ce sujet pour l'Estrie, qui a eu son lot de verglas depuis le début de l'hiver.