Alexandre Cusson

Jumelage possible entre Drummondville et la Chine

Fraîchement rentré d'une mission en sol chinois, le maire de Drummondville, Alexandre Cusson, a indiqué que les pourparlers vont bon train afin de jumeler certaines entreprises évoluant dans les incubateurs industriels de sa Municipalité et d'autres se retrouvant dans une situation identique à Jiaxin.
« On sait que Drummondville est un pionnier en ce qui concerne ses incubateurs et nous sommes très intéressés par un projet de jumelage. Nous voulons permettre aux entreprises de Drummondville de s'installer là-bas dans des conditions avantageuses et nous voulons également accueillir des entreprises chinoises ici », a indiqué le maire.
Sans en dévoiler l'identité, voulant laisser à l'entreprise concernée le loisir d'en faire l'annonce, M. Cusson a indiqué qu'il y a bel et bien une entreprise de la région qui est sur le point de profiter de cette passerelle créée par le jumelage des deux municipalités. Il ne devrait pas couler trop d'eau sous les ponts non plus avant que les Chinois mettent le pied dans les incubateurs drummondvillois.
Exposition de lanternes
Le maire de Drummondville a par ailleurs indiqué qu'il désirait pousser la collaboration avec Jiaxin au-delà du partenariat économique et le tout pourrait se concrétiser en 2015, alors que la municipalité pourrait recevoir une exposition de lanternes chinoises d'envergure nationale.
« Lorsqu'on pense à des lanternes chinoises, on fait souvent allusion aux espèces de boules rouges. C'est toutefois loin d'être seulement ça. C'est assez extraordinaire à quel point ils ont développé cet art. On retrouve d'ailleurs un musée national de lanternes chinoises à Jiaxin avec des maquettes complètes et des bateaux. C'est assez impressionnant », a raconté Alexandre Cusson.
Cette exposition pourrait bien faire partie des événements et démonstrations qui auront lieu à Drummondville dans le cadre du 200e anniversaire de fondation de la municipalité.