Joute libre, portes barrées

À l'intérieur du Centre culturel, les points de vue s'affrontaient sans coups déplacés. Pendant ce temps aux portes, il y a eu des relents du printemps, des manifestants aspergés de poivre de Cayenne.
Qui a voix au chapitre en préparation du Sommet sur l'enseignement supérieur ? Tous, mais pas n'importe quand et n'importe comment, répond le ministre Duchesne.
À lire dans La Tribune de samedi