Joanny Roy

Jeux du Québec: le drapeau à Joanny Roy

L'athlète en tir à l'arc Joanny Roy en sera à une troisième Finale des Jeux du Québec. Lors de sa dernière participation, elle a raflé deux médailles d'or sur une possibilité de deux. Quoi espérer de mieux maintenant? Être nommée porte-drapeau à l'ouverture officielle des Jeux de Longueuil.
Lorsque les 114 athlètes estriens du premier bloc feront leur entrée dans le Colisée Jean-Béliveau le 1er août, Joanny Roy sera à la tête de la délégation de l'Estrie, drapeau à la main.
Âgée de 15 ans, 16 lorsque débuteront les Jeux du Québec, Joanny Roy possède déjà une vaste expérience en compétition.
Inspirée par son père chasseur, la jeune fille de Cookshire-Eaton a tiré sa première flèche à l'âge de neuf ans. Un an et demi plus tard, elle amorçait son parcours sur le circuit compétitif, ce qui l'a menée à une première présence aux Jeux du Québec à Gatineau.
Son cinquième rang au parcours animalier a alors encouragé Joanny Roy à poursuivre sa route dans sa discipline.
« J'étais satisfaite, mais quand j'ai gagné mes deux médailles d'or à Shawinigan, là j'étais vraiment aux anges. J'ai par la suite reçu des invitations aux stages de formation en vue des Jeux du Canada de 2015 à Prince George. Et depuis 18 mois, je n'ai pas raté une seule fois le premier rang », indique-t-elle.En se présentant à la 49e Finale des Jeux du Québec, qui aura lieu jusqu'au 9 août, Joanny Roy sait qu'elle aura un rôle de modèle à tenir.
« Je devrai représenter l'Estrie en donnant l'exemple. Je veux que les plus jeunes profitent de mon expérience et n'hésitent pas à venir me voir. Et ça ne me met pas plus de pression sur les épaules pour autant. En fait, je ne suis pas une fille stressée de nature! » admet la porte-drapeau.
Même si elle ne peut pas nécessairement faire mieux qu'il y a deux ans concernant son classement, Joanny Roy souhaite toutefois battre ses records personnels.
« J'ai accumulé 336 points sur 360 au concentrique. Je vise donc un meilleur pointage. »
Une délégation complète
Contrairement à la dernière édition, l'Estrie comptera sur au moins un membre dans les 19 disciplines présentées.
« Il y a deux ans, nous n'avions pas d'équipes en softball et au volleyball masculin. On est donc fiers d'envoyer une délégation complète à Longueuil », affirme Philippe St-Denis, chef de mission pour l'Estrie.
En 2012, les Estriens avaient obtenu le 13e rang sur les 19 régions. Cette fois, un top 10 est espéré.
« On a terminé au 9e rang en 2010, alors c'est réalisable », ajoute Philippe St-Denis.
Mais l'important encore une fois cette année, ce n'est pas nécessairement le nombre de médailles empochées.
Chaque athlète s'est en fait fixé des objectifs de performance à atteindre appelés Perfo-Estrie.
« Il faut faire le mieux que vous pouvez. Le but, ce n'est pas de gagner toutes les médailles, mais de vous dépasser », a rappelé l'ancien participant aux Jeux Marc-Antoine Lafrenaye-Dugas en s'adressant aux athlètes réunis hier à l'aréna Julien-Ducharme lors du lancement du compte à rebours.
Le deuxième bloc d'activités s'entamera le 5 août. Une centaine d'athlètes d'ici y prendront part, pour un total de 219.
Notons que trois nouvelles disciplines ont été ajoutées au calendrier : le canoë-kayak, le sauvetage sportif et les sports équestres.