Isabelle Hallé

Isabelle Hallé serait désignée candidate du PQ dans Mégantic

Isabelle Hallé, directrice générale de la Chambre de commerce de la région de Mégantic, pourrait-elle se retrouver candidate désignée du Parti Québécois dans Mégantic en vue de la prochaine élection anticipée pour le mois d'avril?
La question se pose en raison de rumeurs persistantes voulant que Mme Hallé, qui s'est fait connaître pour son dévouement à la relance commerciale et économique de son milieu à la suite de la catastrophe du 6 juillet dernier, se serait fait offrir sur un plateau d'argent l'investiture péquiste sans avoir à passer par une convention.
Alors que la principale intéressée n'a pas retourné l'appel logé par La Tribune pour infirmer ou confirmer l'information, le ministre responsable de l'Estrie, le Dr Réjean Hébert, n'a pas voulu en rajouter davantage, sinon pour dire que « le Parti Québécois est une formation extrêmement démocratique et c'est tant mieux si ça (NDLR : le titre de candidat officiel pour l'élection) contribue à un tel engouement, selon ce que j'ai lu dans La Tribune, avec trois candidats intéressés ».
De fait, outre Gloriane Blais, qui veut tenter sa chance une deuxime fois dans Mégantic et une troisième fois dans le comté de Mégantic-Compton et l'ancienne députée bloquiste France Bonsant, le nom de Jacques Bordeleau, résidant de Sainte-Cécile-de-Whitton, circule en coulisse.
Mais l'idée d'une désignation de candidature parachutée par le « national » ne risque pas de créer de la chicane et de la division au sein des troupes péquistes? « Ben voyons donc! C'est pas chez nous la chicane... La chicane elle est parmi les libéraux », a simplement rétorqué le député-ministre Hébert.