Interdiction de voler au-dessus de la prison Talbot

Il n'est plus possible de voler au-dessus du centre de détention de Sherbrooke, a décrété le ministère de la Sécurité publique Lise Thériault jeudi.
Les prisons de Trois-Rivières, Amos, Baie-Comeau, Rimouski, Hull et Sorel-Tracy font aussi l'objet de cette exclusion de vol.
L'interdiction fait suite à l'évasion par hélicoptère survenue récemment au Centre de détention de Québec appelé la prison d'Orsainville.
Un bon pilote
Rappelons que le photographe aérien Yves Tremblay, de la firme Photo Hélico, avait avoué à La Tribune qu'il était possible pour un bon pilote d'atterrir sur les terrains du centre de détention de Sherbrooke et de Drummondville.
Ce même M. Tremblay avait été intercepté par la police après avoir volé au-dessus de la prison Talbot pour prendre des photos d'établissements de santé dans l'est de Sherbrooke.