Installation de fibre optique: Magog parmi les précurseurs au Québec

Télé-médecine, télé-formation, télé-travail, ville intelligente, etc. Le spécialiste des technologies numériques Bruno Guglielminetti a expliqué les nombreuses possibilités qu'offre un réseau de télécommunication ultra-performant hier lors d'une conférence devant des membres de la Chambre de commerce et d'industrie Magog-Orford.
Avec son projet d'installation de fibre optique, Magog se trouve à l'avant-garde à l'échelle du Québec. Le spécialiste des technologies numériques Bruno Guglielminetti est formel à ce sujet.
«Au Québec, Magog est la première à lever la main avec un projet comme ça. Ça vous donne un excellent positionnement», a déclaré M. Guglielminetti, directeur communication numérique et information stratégique chez National, en amorçant sa conférence.
Le spécialiste note que les projets semblables à celui piloté par Magog Technopole gagnent en popularité. Aux États-Unis, plusieurs villes sont allées de l'avant.
Dans quelques villes canadiennes également, Halifax et Stratford notamment, les citoyens ont accès à un service internet à très haut débit, ce qui signifie des vitesses supérieures à 50 Mo à la seconde.
Bruno Guglielminetti paraît convaincu que l'internet à très haut débit représente l'avenir. «Aujourd'hui, tout est de plus en plus branché. Un Québécois sur trois a un téléphone intelligent et ce chiffre devrait continuer à augmenter. La ville intelligente, où tout le monde est branché grâce au sans-fil et à la fibre optique, est devenue un concept très à la mode», remarque-t-il.
Texte complet dans La Tribune de samedi.