Incendie chez Neptune: deux morts, 19 blessés et une miraculée

L'explosion chez Neptune Technologies a fait deux morts. La nouvelle a été confirmée vers 20 h jeudi soir lors d'un point de presse au Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke.
Michel Chartrand
Les deux corps ont été trouvés dans les décombres, a-t-on annoncé lors d'un point de presse en soirée jeudi.
La déflagration a aussi fait 19 blessés. Quatre d'entre eux ont été conduits au Centre des grands brûlés de Montréal, dont deux par hélicoptère, compte tenu de la gravité de leurs blessures.
On a aussi découvert une femme saine et sauve dans les ruines de l'usine. La miraculée s'était protégée avec des débris, a-t-on annoncé. Quand on l'a décourte, elle était sous le choc.
La direction sous le choc
La direction de l'entreprise Neptune Technologies est sous le choc à la suite de l'incendie majeur qui a fait de nombreux blessés, jeudi à Sherbrooke.
Lors d'un point de presse tenu vers 18h30, le chef des opérations de la compagnie, Michel Chartrand, a dit que les pensées de la direction allaient vers les victimes et leurs proches.
Elle entend collaborer avec les autorités afin de trouver la cause exacte de l'explosion qui a provoqué l'incendie. «Nous avons commencé à travailler avec les services d'urgence», a-t-il mentionné.
Un soutien psychologique sera offert aux employés qui le voudront.
Les victimes ont subi des brûlures à divers endroits sur le corps. Elles ont été transportées aux hôpitaux du Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke (CHUS). Le CHUS a déclenché le code orange, ce qui signifie que tous les membres du personnel disponibles doivent se rendre à l'urgence.
Une ligne téléphonique spéciale dédiée aux familles qui désirent des informations sur leur proche a été mise sur pied: 819 346-1110 ( poste 0).
Le feu a pris naissance jeudi vers 13h25 dans un bâtiment de la rue Pépin, à la suite d'une violente explosion.
Un réservoir contenant 15 000 litres d'acétone a explosé. Il s'agit d'un produit hautement inflammable. Il peut rapidement causer des symptômes au contact par inhalation: nausées, vomissements, étourdissements (Les gens symptomatiques ou inquiets peuvent communiquer
avec Info‐Santé, au 811).
La colonne de fumée qui s'échappe du brasier est visible à des kilomètres à la ronde.
Une enquête a été ouverte pour déterminer la cause exacte de l'incendie.
Évacuation
Le personnel a été évacué, de même que tout le secteur industriel environnant.
Les policiers ont établi un périmètre de sécurité et on suggérait à la population d'éviter le secteur en raison de nuages possiblement toxiques.
Un immense panache de fumée visible à plusieurs kilomètres à la ronde s'élève au-dessus de la ville. Les pompiers s'affairaient en milieu d'après-midi à refroidir les réservoirs d'azote qui se trouvent sur place car un contact avec le feu se traduirait par une nouvelle explosion.
Une importante quantité d'acétone a déjà été consumée par le brasier dans la première déflagration.
Le feu n'était pas encore maîtrisé vers 18h. Des pelles hydrauliques fouillaient les décombres.
Huile de krill
Neptune oeuvre à la production et à la formulation scientifique de produits phospholipidiques pour les marchés nutraceutique et pharmaceutique. L'entreprise produit de l'huile de krill, un produit riche en oméga-3, pour les marchés nutraceutique et pharmaceutique.
- Avec PC et René-Charles Quirion