L'équipe derrière les succès de Immune Biosolutions est formée de Jean-François Larrivée, Simon Gaudreau et Frédéric Leduc.

Immunisés contre le déjà-vu

Immune Biosolutions est une jeune entreprise et déjà elle cumule prix et récompenses. Avec un marché inestimable qui s'ouvre à elle, l'entreprise sherbrookoise, créée par trois docteurs en immunologie et biochimie, peut rêver grand pour son avenir.
Fondée en 2012, Immune Biosolutions extrait des anticorps provenant de jaunes d'oeufs destinés, entre autres, aux secteurs biomédical, biotechnologique et agroalimentaire. L'entreprise a développé un savoir-faire novateur pour produire des anticorps purifiés de qualité supérieure, en grande quantité et à faible coût.
C'est lors de recherches effectuées dans le cadre de leurs études de doctorat à l'Université de Sherbrooke que les scientifiques constatent les limites et faiblesses des anticorps disponibles sur le marché. «Le problème est que les anticorps ne marchaient pas 4 fois sur 10, ce qui ralentit l'avancement des recherches, reporte les publications et peut même mener à l'abandon d'un projet», explique Frédéric Leduc, cofondateur d'Immune Biosolutions avec Jean-François Larrivée et Simon Gaudreau, ajoutant que les économies de production de l'entreprise sont réinvesties dans la validation afin de garantir l'efficacité des anticorps produits.
Des poules et des autruches
Contrairement à la grande majorité de ses concurrents qui produisent des anticorps à partir de sang de lapins ou de rates de souris, Immune Biosolutions innove en générant des anticorps à partir d'oeufs de poules, ce qui n'est pas la norme, et d'oeufs d'autruches, une première.
«Le prélèvement à partir de jaunes d'oeufs de poule s'était déjà fait, mais pas à partir d'oeufs d'autruches qui donnent des quantités d'anticorps beaucoup plus importantes», souligne M. Leduc, précisant qu'un oeuf d'autruche peut donner environ 40 fois plus d'anticorps qu'un oeuf de poule.
Fruit de nombreux tests pilotes effectués au cours de l'été 2012, la méthode d'Immune Biosolutions est beaucoup plus éthique que celles nécessitant de saigner les bêtes ou de les tuer pour récupérer leurs organes.
Le secret industriel est primordial chez Immune Biosolutions. «Nous avons privilégié cette approche plutôt que de breveter nos innovations, car lorsqu'une demande de brevet est faite, l'information liée à cette demande devient publique environ un an et demi après, que la demande soit acceptée ou pas et nonobstant que le brevet prenne environ 5 ans avant d'être accepté», soulignent les scientifiques.
La phase commerciale d'Immune Biosolutions a débuté en février 2013 et l'entreprise s'apprête à s'attaquer au marché de l'Ouest canadien et aux États-Unis par l'entremise d'un catalogue en ligne qui lui permettra de garder son carnet de ventes bien rempli. Mais déjà, l'entreprise produit au maximum de sa capacité depuis quatre mois. Aujourd'hui, la grandeur de leur installation et l'absence de disponibilité de locaux scientifiques dans la région freinent leur expansion.
Un trio d'enfer
Chez Immune Biosolutions, il y a les avancées scientifiques, mais aussi l'équipe et les valeurs derrière le progrès. Chacun des trois scientifiques a un rôle. Frédéric Leduc a les idées générales et le sens des communications. Jean-François Larrivée est le terre-à-terre du groupe et un excellent gestionnaire des opérations. Simon Gaudreau est, pour sa part, le créatif ou le geek qui permet aux grands concepts de se concrétiser. Un quatuor de chercheurs s'est aussi joint récemment au trio de scientifiques.
«La créativité est dans l'ADN de l'équipe. Déjà au doc, on sortait des normes. L'éducation est aussi très importante. On a reçu beaucoup de l'Université et des chercheurs et c'est important pour nous de redonner, à notre façon, dans le domaine de l'éducation, mais aussi dans notre communauté», insistent les chercheurs.
Repères
L'entreprise Immune Biosolutions est fondée en 2012 par Frédéric Leduc, Jean-François Larrivée et Simon Gaudreau.Lauréate régionale du Concours québécois en Entrepreneuriat dans la catégorie Création d'entreprise, 2013.Grande gagnante nationale du prix Défi de l'entrepreneuriat jeunesse du Concours québécois en entrepreneuriat 2013, titre accompagné d'une bourse de 20 000 $.A reçu l'appui financier du gouvernement du Canada par le biais d'un prêt de 250 000 $ en octobre 2013.Une des cinq lauréates canadiennes du fonds innovation Spin Master en 2013, prix accompagné d'un prêt de 50 000 $.