Il sort de prison pour y retourner aussi vite

À peine remis en liberté que Daniel Boucher de Sherbrooke devra retourner en prison pour les 30 prochains jours.
L'individu a été condamné mercredi à une peine de détention pour possession de stupéfiants à l'intérieur des murs du Centre de détention de Sherbrooke.
La quantité de stupéfiants trouvés sur lui est minime, mais le fait qu'il la possédait à l'intérieur des murs a aggravé son cas. Les événements pour lesquels il a plaidé coupable sont survenus le 5 octobre 2013.
Le juge Paul Dunnigan de la Cour du Québec a entériné la suggestion commune du procureur aux poursuites criminelles Me André Campagna et de l'avocate de la défense Me Mélissa Gilbert.