Il se reprend en main et évite la prison

La reprise en main d'un individu de 31 ans de Sherbrooke lui a évité un séjour en prison cette semaine au palais de justice de Sherbrooke.
Coupable de conduite dangereuse et de fuite des policiers, Jérémy Crépeau-Smith s'est repris en main de belle façon ce qui a incité la juge Claire Desgens, de la Cour du Québec, à lui imposer des amendes dans le cadre d'une probation pour les gestes commis en février 2013.
La défense et la poursuite avaient fait la suggestion commune d'une amende de 3000 $ ainsi que l'interdiction de conduite pour une année.
Jérémy Crépeau-Smith part de loin depuis les infractions criminelles commises le 12 février 2013 à Sherbrooke. La virée criminelle de l'individu avait commencé après discussion houleuse avec son ex-conjointe. Il a pris la fuite à plus de 180 km/h avant d'être pris en chasse par les policiers. Il a semé les policiers à trois reprises avant de laisser son véhicule avec une crevaison au bout d'un cul-de-sac.
Le suspect s'est ensuite réfugié chez une connaissance. Il s'est barricadé dans une résidence de la rue Louis-Beaupré avant d'être arrêté par le Groupe d'intervention du SPS.
Jérémy Crépeau-Smith a été incarcéré, puis évalué en psychiatrie à la suite de son arrestation. Son avocat a proposé au tribunal d'envoyer son client en thérapie fermée. Thérapie qu'il a complétée entre février et juin 2013. L'individu est retourné suivre des cours, s'est trouvé un emploi et a cessé toute consommation.
«Il a un comportement exemplaire depuis la fin de thérapie. Il a respecté chacune de ses conditions à la lettre», précise Me Jean-Marc Bénard.
L'homme qui possédait des antécédents judiciaires devra encore respecter des conditions dans le cadre d'une probation de deux ans.