Il aurait filmé ses ébats sexuels avec sa soeur

Un individu de 28 ans de Sherbrooke accusé d'agression sexuelle sur sa soeur demeure détenu au moins jusqu'à la semaine prochaine. L'individu devait subir mercredi son enquête sur remise en liberté devant la juge Hélène Fabi de la Cour du Québec, mais son dossier d'inceste a été reporté au 19 mars prochain.
C'est après une soirée bien arrosée qui s'est déroulée à la fin janvier que les événements criminels se seraient déroulés. Le frère et la soeur auraient passé la soirée ensemble dans un bar de Sherbrooke.
En état d'ébriété avancée, la femme a choisi de retourner chez son frère où elle était hébergée. La jeune femme s'est couchée nue comme elle le fait toutes les nuits. 
À son réveil, elle aurait constaté que son frère se trouvait dans le coin la chambre. Elle lui a demandé de sortir ne se rappelant pas d'événements qui auraient pu se dérouler durant la nuit.
C'est en consultant son téléphone, qu'elle aurait constaté que des photos d'elle nue avaient été prise. Une vidéo d'elle et son frère aurait aussi été tournée.
Prise de panique, la victime alléguée aurait effacé les images. Elle a confronté son frère sur les événements présumés et porté plainte à la police.
L'individu dont on ne peut révéler l'identité pour préserver celle de la victime a été arrêté le 31 janvier en soirée. Une perquisition a eu lieu à son domicile.
C'est Me Joël Bourassa qui défend l'accusé dans cette affaire, alors que Me André Campagna représente le ministère public.