Hydro a choisi le tracé de sa future ligne à 320 kV

On connaît maintenant le trajet de la future ligne électrique qui doit relier le poste des Cantons, situé à Val-Joli près de Windsor en Estrie, au poste de Franklin, dans le sud du New Hampshire.
La future ligne de transport à courant continu à 320kV se juxtaposera à l'emprise de la ligne existante de 450kV avant s'en détacher au sud pour traverser le mont Hereford et joindre le New Hampshire.
Rappelons que la société d'État a remis sur les rails son projet visant l'implantation d'une nouvelle ligne de transport à courant continu reliant le Québec à l'État du New Hampshire sur une longueur approximative de 75 kilomètres.
Cette nouvelle ligne vise à accroître la capacité d'échange entre les deux partenaires, à savoir Hydro-Québec TransÉnergie et Northern Pass Transmission (NPT).
À la lumière des résultats des études ainsi que des commentaires de représentants du milieu et de la population, Hydro-Québec a opté pour le tracé contournant le mont Hereford sur le versant ouest. Entre le poste des Cantons et la municipalité de Saint-Malo, soit sur 80 % de son parcours, la ligne projetée longera la ligne à 450 kV du côté est, annonce Hydro-Québec.
«Dans la partie sud, Hydro-Québec a étudié quatre variantes qui tiennent compte des critères techniques et environnementaux ainsi que des suggestions et préoccupations du milieu. Pour rejoindre le point de traversée de la frontière, l'entreprise a privilégié le côté ouest de la montagne surtout parce qu'il permet une meilleure intégration de la ligne au paysage. En choisissant ce tracé, Hydro-Québec vise à contourner le mont Hereford et à éviter d'entraver la pratique des activités de plein air, plus répandues du côté est», note-t-on.
«De plus, l'entreprise travaille actuellement à l'optimisation du tracé retenu en fonction des commentaires des résidents et des gestionnaires du territoire.»
Nouveaux pylônes
Hydro-Québec a choisi pour ce projet, la juxtaposition des pylônes lorsque les deux lignes sont parallèles, particulièrement en milieu ouvert. Étant donné qu'il s'agit de la première ligne à 320 kV à courant continu construite par Hydro-Québec, de nouveaux pylônes en acier seront utilisés.
Ces pylônes seront de configuration similaire et de moindre dimension que ceux de la ligne à 450 kV existante. De plus, dans la mesure du possible, ils seront installés à proximité des pylônes existants.
Hydro-Québec reprend là où elle avait laissé en 2011. Le projet avait suscité un tollé de l'autre côté de la frontière.
- Avec Maryse Carbonneau