Huit nuits pour ramasser la neige

Les équipes de déneigement de la Ville de Sherbrooke mettront huit nuits à ramasser la neige tombée sur la région lors de la tempête de vendredi dernier. Comme on calcule qu'on a reçu 40 centimètres de neige, on estime qu'il faudra consacrer huit quarts de travail nocturnes pour y arriver.
On terminera donc le travail vers le milieu de la semaine prochaine. « Et c'est huit nuits ouvrables », fait observer Louis Gosselin, porte-parole de la Vile de Sherbrooke. « Ça signifie que durant la fin de semaine, il n'y aura pas d'opération ramassage. »
« Conformément à la politique hivernale, si nous avions reçu 20 centimètres, ça aurait pris quatre jours. »
L'opération a débuté à compter de 22 h dimanche soir. On procède dans l'ordre par les grandes artères, les rues collectrices et ensuite les résidentielles. Les équipes sont à l'oeuvre entre 22 h et 9 h. On procèdera alors qu'on assiste à un réchauffement des températures cette semaine.
«Si nous recevons d'autres chutes de neige d'ici la fin des travaux, on devra prendre plus de jours pour ramasser la neige », prévient M. Gosselin.
La Ville de Sherbrooke pourra aussi mettre à l'épreuve sont projet-pilote de déneigement d'un seul trottoir pour les rues locales qui en comptent deux. Les rues locales sont celles où circulent moins de 3000 véhicules par jour, mentionne la politique hivernale.
Les trottoirs choisis sont généralement ceux situés du côté des corridors scolaires, des centres pour personnes âgées et des garderies, des stationnements sur rue autorisée, des parcomètres et des arrêts d'autobus.
On invite par ailleurs les citoyens à respecter les heures d'interdiction de stationnement dans les rues, soit entre minuit et 7 h, et à sortir leurs bacs roulants le matin même de la collecte et de les ranger dès que possible.