Gérer les érablières autrement

Un nouvel outil de gestion informatisée des érablières qui se veut unique dans sa conception et qui a fait l'objet de quatre ans de recherche et de développement vient de voir le jour à Sherbrooke.
Il s'agit d'un système clé en main commercialisé par la jeune entreprise ÉrabliTEK, qui a bénéficié de l'accompagnement de Pro-Gestion Estrie et qui est supportée financièrement par le fonds Nouvel entrepreneur de Sherbrooke Innopole. L'entreprise des promoteurs Martin Chicoine et José Hallée a nécessité jusqu'à maintenant des investissements de quelque 167 000 $.
La technologie mise au point par ÉrabliTEK comprend des modules de gestion autonome pour les postes de pompage et les salles d'équipements, de même que des modules de surveillance de la tubulure et de gestion des fuites, pour une surveillance en temps réel de l'érablière. Dans le même communiqué faisant part de cette innovation, l'entreprise explique les divers avantages de son système pour les acériculteurs.
« Notre système révolutionne l'industrie en permettant de contrôler plusieurs des facteurs incluant l'efficacité et la rentabilité des érablières. Il permet d'importants gains de temps, tout en réduisant les pertes, entre autres parce que notre technologie repère l'origine exacte des problèmes. L'interface que nous avons conçue est pour sa part simple à maîtriser et facilement accessible via Internet. Nous avons d'ailleurs conclu à cet effet des ententes avec des fournisseurs Internet, afin qu'un réseau soit accessible », a émis en substance Martin Chicoine, directeur d'ÉrabliTEK.
Dans un contexte de virage de l'innovation qui rejoint également l'industrie acéricole, les promoteurs suggèrent que leur système constitue une fenêtre technologique intéressante au Canada et aux États-Unis. C'est sans oublier que la vente des produits de sirop d'érable, dont le Québec est le leader incontesté, est en constante croissance.
Du côté de Sherbrooke Innopole, son directeur au développement des affaires des filières-clés Technologies de l'information et des communications (TIC) et micronanotechnologies, Gordon Harling, considère justement que le projet d'ÉrabliTEK s'inscrit parfaitement dans le créneau d'innovation des TIC.