Gaston Michaud

Gaston Michaud livre le fruit de ses expériences

Aîné de 15 enfants, Gaston Michaud se plait à cumuler cette expérience à ses 45 années passées à développer les communautés. Une expérience concrète, exemptée de titre ou de poste. Une expérience de terrain, engagée.En partenariat avec l'Observatoire estrien du développement des communautés, Gaston Michaud lançait son tout nouveau livre intitulé La lumière de la terre jeudi, un ouvrage de récits pratiques accumulés au fil de ses implications dans le développement communautaire.
Cet outil pédagogique destiné aux développeurs ne se veut pas un plan d'action garantissant succès et réussite.
« C'est la condensation d'une vie d'expérience et de sagesse d'un développeur. C'est des conseils extrêmement sages associés à une expérience concrète », indique Dominique Morin, coordonnateur de l'OEDC.
« Quand on entreprend quelque chose qu'on a tellement bien rationalisé, on a plus de chances de réussir », ajoute Gaston Michaud, auteur du livre.
Dès son plus jeune âge, Gaston Michaud a usé de créativité, lui qui est devenu un excellent lanceur de baseball en utilisant un gant de cuir de vache construit de ses mains et en se servant de patates en guise de balles. Il insiste sur le fait que l'innovation se situe au coeur du succès du développement d'une communauté. D'ailleurs, il se rappelle bien une de ses plus grandes réalisations.
« La maison pour aînés La Brunante est née dans une assemblée générale de la caisse populaire. On faisait parler les membres. On leur a demandé sur quoi ils aimeraient que le conseil d'administration travaille. La dizaine de tables a suggéré la construction d'une maison pour aînés pour la communauté », raconte-t-il.
La suite, on la connaît.
Si ce livre se veut le résumé d'une vie entière de recherche, l'esprit de synthèse de M. Michaud a lui aussi bénéficié de tant d'expérience et de sagesse.
« Si je pouvais résumer mon oeuvre en un conseil, ce serait de dire aux gens : vous êtes capables, ensemble vous êtes capables. Il y a tellement de potentiel en chaque individu qu'une fois conjugué, on peut changer le monde. »
D'ailleurs, les convictions de cet homme de 78 ans lui auront valu au cours de sa vie multiples reconnaissances dont la Médaille du Lieutenant-gouverneur pour les Aînés 2014.