Soixante-six professeurs et chargés de cours de l'Université de Sherbrooke ont signé un mémoire attaquant vertement le projet de Charte de la laïcité proposé par le gouvernement du Parti québécois.

Fronde anti-Charte à l'UdeS

«Le Québec, au travers de cette loi, réussit le coup de force d'exclure des femmes de l'espace public au nom de l'égalité entre les hommes et les femmes.»
La Charte des valeurs du Parti québécois et le projet de loi 60 qui en découle ont fait couler beaucoup d'encre depuis leur dévoilement. Voilà que 66 professeurs et chargés de cours de l'Université de Sherbrooke ajoutent leur voix dans ce débat, en signant un mémoire attaquant vertement le projet.
Le document de 36 pages obtenu par La Tribune est l'oeuvre de trois auteurs : David Koussens, professeur adjoint à la faculté de théologie et d'études religieuses, Maxime St-Hilaire, professeur adjoint à la faculté de droit, et Michèle Vatz-Laaroussi, professeure titulaire au département de service social.
«Dans l'élaboration de ce projet de loi, il nous semble qu'on n'a pas tenu compte du tout des expertises, des recherches, des éléments qui permettraient d'asseoir les choses de manière plus légitime que ce l'est actuellement», explique Mme Vatz-Laaroussi.
Texte complet dans La Tribune de samedi.