Luc Fortin

Fortin veut faire de Sherbrooke la capitale sportive du Québec

Faire rayonner Sherbrooke par le sport : le candidat libéral Luc Fortin croit fermement que Sherbrooke pourrait acquérir le titre de capitale sportive du Québec.
Au pied du mont Bellevue, le candidat du PLQ dans la circonscription de Sherbrooke assure que s'il est élu le 7 avril prochain, il fera tout en son pouvoir afin de soutenir l'industrie touristique par l'entremise des grands événements sportifs, et ce, tout en encourageant les familles à bouger davantage.
« Sans négliger les autres secteurs touristiques, je suis persuadé que nous devons miser sur les grands événements sportifs qui génèrent d'importantes retombées pour les restaurateurs et hôteliers sherbrookois », lance-t-il.
Et comment compte-t-il s'y prendre pour attirer ces événements?
Faire équipe
« Je souhaite faire équipe avec les partenaires impliqués dans le sport dont Excellence sportive Sherbrooke et Destination Sherbrooke. Je m'engage à soutenir les responsables des événements sportifs d'envergure dans leurs démarches auprès du Fonds pour le développement du sport et de l'activité physique. »
Mais pour attirer les événements, Sherbrooke doit continuer à se doter d'infrastructures sportives.
« C'est pourquoi j'aimerais faire les démarches avec la Ville et la CSRS pour que soit priorisée la réalisation des terrains synthétiques ainsi que la réfection de ceux existants », affirme-t-il.
Luc Fortin espère ainsi la construction d'un terrain synthétique à l'école secondaire du Triolet, la réfection du terrain de soccer à l'école du Phare et l'ajout de deux terrains à l'école Montcalm.
« Lorsqu'on bâtit des infrastructures et qu'on accueille de grands rendez-vous sportifs, un legs doit être laissé aux jeunes athlètes et aux prochaines générations. Comme ce fut le cas avec les Jeux du Canada. Nos enfants doivent pouvoir bénéficier de ces infrastructures pour développer leur plein potentiel sportif. Il est d'ailleurs prouvé que le sport est un excellent moyen de favoriser la réussite scolaire», tient à rappeler M. Fortin.