C'est dans la douce lenteur de la nuit que Foresta Lumina prend tout son sens : à pas feutrés, parfois tâtonnants, avec cette impression étrange que sous les feuilages vit un autre monde, un monde qui semble presque nous frôler tant les ficelles ont été bien dissimulées.

Foresta Lumina : une expérience éblouissante

Par où commencer? Il fallait être là, au milieu des ténèbres et de la lumière pour tenter de décrire la toute nouvelle expérience nocturne multimédia du Parc de la Gorge de Coaticook dont la grande première avait lieu vendredi soir.
Du jardin des souhaits où notre voeu s'envole, emporté à travers la forêt par les fées, jusqu'à la berge enchantée où l'on hésite à avancer et plus encore à en sortir tant la beauté féérique des lieux surprend, le parcours de deux kilomètres semble bien court.
Car c'est dans la douce lenteur de la nuit que Foresta Lumina prend tout son sens : à pas feutrés, parfois tâtonnants, avec cette impression étrange que sous les feuillages vit un autre monde, un monde qui semble presque nous frôler tant les ficelles ont bien été dissimulées.
«Il ne faut pas essayer de combattre la nature, il faut travailler avec elle», avait prévenu le responsable de l'entretien du parc, Paul Belleville. Le conseil ne pouvait être plus juste, car les moments de pure féérie prennent place lorsque l'environnement devient plus qu'un support : il devient acteur.
Chose certaine, la magie a opéré chez tous les spectateurs avec, comme points de référence et à défaut de pouvoir trouver les mots justes, des comparaisons avec l'univers d'Avatar, du Seigneur des anneaux ou la Rencontre du 3e type. Chacun perçoit, à sa façon, et sans trop vouloir comprendre, cet univers surréel que Moment Factory a créé sur mesure pour le Parc de la Gorge. En prime, une pleine lune commandée expressément pour l'occasion... on pourrait le croire.
«Dans ce projet-là, il n'y a rien eu de banal, il y a quelque chose de magique dans l'environnement et dans le processus de création. Ça fait un an que nous sommes devant nos ordinateurs à imaginer des arbres, à les mettre en 3D et il y a trois semaines, lorsque l'installation a commencé à prendre forme, nous avons eu comme impression que l'environnement l'absorbait d'une façon supernaturelle», tentait d'expliquer Marie Belzil, réalisatrice multimédia chez Moment Factory.
Celle-ci a invité à son tour les participants à prendre leur temps. De fait, et même si les effets multimédias se suffisent largement à eux-mêmes, le plaisir se décuple lorsqu'on s'arrête pour faire connaissance avec les personnages qui nous accueillent à l'entrée et qui nous accompagneront à travers les sept expériences du parcours.
«Dans la vie, il faut savoir s'allier avec les meilleurs et avec Moment Factory, on a visé juste, a déclaré Bertrand Lamoureux, maire de Coaticook. Cette installation multimédia saura attirer un tout nouveau public et, plus intéressant encore, faire revenir tous ceux qui sont passés ici au fil du temps.»
Une seule précaution à prendre : ne pas oublier qu'il s'agit de sentiers de randonnée en forêt, parfois escarpés et que certains secteurs sont peu éclairés, de bonnes chaussures sont donc de mise.