Feu vert au futur Musi-Café

Un pas de plus a été franchi en vue de la reconstruction du Musi-Café de Lac-Mégantic, intimement lié à la tragédie du 6 juillet dernier, alors que le propriétaire, Yannick Gagné, a obtenu les permis requis de la Ville pour procéder avec cet audacieux projet de 1,6 million $.
Le plan qu'il a dévoilé mardi montre un édifice de 3000 pieds carrés abritant le futur resto-bar, surplombé d'une vaste terrasse extérieure de 1000 pieds carrés séparée d'un grand écran vitré. Ce sera un peu plus grand que l'ancien bâtiment.
«Ce sera une coche de plus que l'ancien Musi-Café. Mais on n'oubliera pas celui qu'on a perdu l'an passé avec 30 de ses clients et amis. Une partie de la nouvelle bâtisse sera refaite exactement comme l'ancien Musi-Café, avec la représentation du plafond, des banquettes et même la reproduction de certains cadres et de la décoration. Ça se voudra un petit clin d'oeil», signale M. Gagné.
Le nouveau Musi-Café doit être érigé à l'intersection des rues Papineau et Komery, au bout des condos commerciaux et à proximité du nouveau pont de la rivière Chaudière en reconstruction. «La terrasse donnera du côté du secteur de la rivière. Il y aura du stationnement à l'arrière de l'édifice et on retrouvera un bel aménagement paysager pour compléter le tout», a aussi fait savoir celui qui a perdu beaucoup d'amis dans l'explosion ferroviaire, de même que son gagne-pain et qui a décidé de se retrousser les manches dès le lendemain de la tragédie.
Avant de tenir une conférence de presse pour fournir l'ensemble des détails lors d'une cérémonie de première pelletée de terre dont il ne peut préciser la date à ce moment-ci, Yannick Gagné attend la confirmation du montage financier par rapport à l'aide gouvernementale promise. «Je suis confiant que ça devrait se régler le plus vite possible. Du moins je l'espère parce que pour bien du monde, et pas juste de Lac-Mégantic, mais à la grandeur du Québec, le retour du Musi-Café représentera un symbole fort dans la relance de Lac-Mégantic. C'est un endroit dont les gens ont besoin pour se divertir, échanger, comme salle de spectacle», dit aussi le propriétaire.
Il a l'objectif ambitieux de rouvrir le 6 juillet même. «Je crois toujours à cette date, même si ça laisse peu de temps. L'entrepreneur est prêt à travailler sur deux quarts de travail pour que ça arrive», a également confié Yannick Gagné.