Explosion à Lac-Mégantic: le centre-ville est dévasté (vidéo)

Le centre-ville de Lac-Mégantic est littéralement en feu depuis les dernières heures. Un incendie majeur a éclaté au centre-ville, à la suite du déraillement d'un train qui transportait du pétrole brut, dans la nuit de vendredi à samedi.
Plusieurs des 73 wagons du convoi ont explosé. Le feu s'est propagé à de nombreuses résidences. Un millier de personnes ont été évacuées vers la polyvalente Montignac, au nord de la ville. Un périmètre de sécurité d'un kilomètre autour du site a été érigé et les pompiers commençaient, vers 8h samedi matin, à pouvoir y pénétrer.
Il pourrait y avoir de nombreuses victimes, mais les autorités ne pouvaient donner aucun chiffre samedi avant-midi.
On dénombre une trentaine de bâtiments, dont la moitié de la rue Frontenac au centre-ville, qui sont affectés par la déflagration. Du nombre, on compte des commerces, des bars, la bibliothèque municipale, ainsi que des résidences et des logements.
L'accident s'est produit vers 1h20, près de la rue Cartier. Le train appartient à la compagnie Montreal, Maine And Atlantic, qui transporte des wagons-citernes. Il se dirigeait vers le Maine, aux États-Unis.
Les flammes étaient visibles à des kilomètres à la ronde.
Les mesures d'urgence ont été déclenchées par la Ville de Lac-Mégantic, qui a demandé l'aide de plusieurs autres municipalités, dont Sherbrooke, Saint-Georges-de-Beauce et même de deux villes du Maine.
Un total de 120 pompiers et 20 autopompes ont été dépêchés sur les lieux pour combattre les flammes. Cependant, l'opération sera délicate puisque les autorités n'excluent pas que d'autres wagons soient sous pression.
Une forte quantité de carburant s'est répandue dans la rivière Chaudière et dans le lac. Urgence-Environnement surveille la situation et a préparé les municipalités situées le long de la rivière Chaudière à l'éventualité de devoir couper leur approvisionnement en eau potable. De plus, une interdiction de naviguer dans les eaux du lac Mégantic, entre le parc des Vétérans et l'OTJ de la municipalité, est en vigueur.
Urgence-Environnement a été dépêché sur place. Le panache de fumée et la chaleur extrême empêchaient les secours de s'approcher des lieux, tôt samedi matin.
La cause du déraillement est inconnue, mais deux hypothèses circulent: un feu aurait éclaté dans la locomotive, ou les freins pourraient avoir surchauffé.
Le Bureau de la sécurité des transports a dépêché quatre enquêteurs sur place.