Enquête indépendante réclamée dans le dossier Alex Therrien

L'Association des policiers et policières de Sherbrooke (APPS) demande au conseil municipal la tenue d'une enquête par un tiers indépendant à la suite du retrait des accusations dans le dossier du policier Alex Therrien du Service de police de Sherbrooke.
Dans une lettre que l'APPS a fait parvenir au maire de Sherbrooke Bernard Sévigny et tous les conseillers municipaux dont La Tribune a obtenu copie, l'APPS demande de « faire la lumière sur tous les faits entourant les agissements » du capitaine à l'éthique et aux normes professionnelles, maintenant à la retraite, Mario Lebrun dans le dossier qui a mené à des accusations contre le policier Alex Therrien.
« Nous sommes en face d'une situation qui nécessite votre intervention. Une enquête indépendante par un tiers fera la lumière sur les faits entourant toute cette affaire et viendra donner espoir et confiance à l'ensemble de vos policiers et policières en démontrant que les principes d'intégrité, de professionnalisme et de rigueur s'appliquent autant aux syndiqués qu'aux cadres du service », explique le président de l'APPS, Robin Côté, dans la lettre envoyée aux élus sherbrookois.
Le 7 avril dernier, le ministère public a retiré les accusations d'abus de confiance et d'entrave à la justice, qui avaient été déposées contre le policier du SPS tout juste avant la tenue de l'enquête préliminaire. Alex Therrien a répliqué en déposant une poursuite de 325 000 $ contre la Ville de Sherbrooke, le directeur du SPS Gaétan Labbé et le capitaine à l'éthique et aux normes professionnelles Mario Lebrun qui avait mené l'enquête.
« C'est un fait excessivement troublant quand on sait que nous alléguons depuis plus d'un an que le capitaine Lebrun a fait des affirmations fausses et mensongères dans ce dossier, et maintenant Alex Therrien et son avocat ont l'intention l'établir clairement par des preuves concrètes la négligence et la mauvaise foi de M. Lebrun dans le même dossier », explique la missive syndicale.