La suspecte a été amenée au palais de justice de Sherbrooke jeudi matin.

Enlèvement d'un enfant: la grand-mère devant la justice

Des accusations devraient être déposées au palais de justice de Sherbrooke contre la femme de 50 ans qui aurait enlevé son petit fils, mercredi matin à Sherbrooke.
«À la suite de l'interrogatoire et des informations que nous avions, il y avait assez de preuve pour déposer le dossier au procureur de la couronne», explique le porte-parole du SPS, Martin Carrier.
La femme a des antécédents criminels.
La suspecte est partie sans donner de nouvelles avec son petit-fils de cinq ans mercredi matin. Elle a été retrouvée dans le secteur de Victoriaville vers 18 h 30. Elle et l'enfant étaient en bonne santé.
Elle a ensuite passé la nuit derrière les barreaux au Service de police de Sherbrooke.
Rappelons que les corps de police de la région s'étaient mobilisés pour retrouver la grand-mère qui était partie avec l'enfant.
Le femme avait quitté le secteur Brompton vers 9 h mercredi matin avec son petit-fils.
« La femme est allée chercher l'enfant chez un membre de la famille. Elle a quitté sans la permission et sans avoir la garde légale de l'enfant. Les personnes qui ont la garde de l'enfant ont entrepris des démarches pour la retrouver. Ils ont signalé la disparition vers 11 h 30. Cette affaire survient dans un contexte familial particulier et difficile », expliquait le porte-parole du SPS en après-midi.
Toutes les ressources mobilisées
Le SPS avait orchestré des recherches pour retracer la femme et l'enfant. Toutes les ressources possibles avaient été mobilisées.
La Sûreté du Québec, la Gendarmerie royale du Canada, l'Agence des services frontaliers du Canada, les border patrol américains et les services de police des états américains frontaliers avait été informés de ce que le SPS considérait comme un « enlèvement potentiel ».