Enfants maltraités : le couple d'accusés détenu jusqu'à jeudi

L'enquête pour remise en liberté provisoire du couple sherbrookois accusé d'avoir maltraité ses jeunes enfants a été reportée au 31 juillet.
Les accusés ont brièvement comparu ensemble vendredi matin au Palais de justice de Sherbrooke, où le juge Conrad Chapdelaine a fixé la nouvelle date.
Le procureur de la Couronne Me Andy Drouin a demandé au juge Chapdelaine de réitérer l'ordonnance de non-publication de détails permettant d'identifier les victimes ou témoins dans cette affaire, même si une telle ordonnance est continue. Étant donnée «l'ampleur de l'affaire» ainsi que certains détails qui auraient circulé dans les médias (permettant notamment d'identifier le lieu de résidence des accusés), Me Drouin a insisté pour que le juge se prononce à nouveau, ce qu'il a fait.
Les accusés seront donc de retour devant la Cour du Québec jeudi, accompagnés de leurs avocats Me Stéphanie Côté et Me Maxime Bernatchez. Le couple est resté silencieux tout au long de sa comparution.
Rappelons que les accusés, un homme de 34 ans et une femme de 27 ans, ont été arrêtés lundi et font face à des accusations de négligence criminelle, voie de fait avec lésions, séquestration et de ne pas avoir fourni les soins nécessaires à un enfant. La Cour leur a ordonné de ne pas entrer en communication avec cinq personnes durant leur détention.