La mairesse de Lac-Mégantic Colette Roy Laroche

Élections provinciales : Colette Roy Laroche reste neutre

Pas question pour la mairesse Colette Roy Laroche d'offrir son appui à un parti politique ou un candidat en particulier en vue des élections du 7 avril prochain.
Après avoir mentionné à la radio de Radio-Canada en Estrie que la candidate péquiste dans Mégantic, Isabelle Hallé, constitue une personne de confiance qui saurait bien représenter les citoyens de sa ville à la suite du drame, la mairesse de Lac-Mégantic a tenu à préciser que tous les candidats pourraient aussi très bien servir la cause des Méganticois.
«Mme Hallé est une personne que je connais bien pour avoir collaboré à plusieurs reprises avec elle et nous pouvons faire confiance à cette personne qui saura bien nous représenter», avait d'abord mentionné Mme Roy Laroche. Une journée après avoir soufflé ces mots sur les ondes du 101,1, la mairesse a tenu à rectifier le tir.
«J'aurais dû dire tout le fond de ma pensée en mentionnant que je considère toutes les personnes qui se présentent aux élections provinciales dans la circonscription de Mégantic comme étant d'excellents candidats. J'ai toujours entretenu de bonnes relations avec le député sortant et candidat libéral Ghislain Bolduc, que je rencontre d'ailleurs encore régulièrement.»
Mme Roy Laroche refuse que le dossier de Lac-Mégantic alimente les partisaneries.
«Je ne veux pas que ça serve un parti politique [...]. Je crois que tous les candidats et tous les partis politiques, au provincial comme au fédéral, ont à coeur la cause des Méganticois», considère celle qui a déjà été perçue comme une candidate péquiste potentielle.
À son avis, l'élection d'un nouveau parti à la tête du gouvernement du Québec n'entraînerait pas un ralentissement dans le processus de reconstruction du centre-ville.
«Le changement de gouvernement ne ferait pas en sorte, selon moi, de nuire au développement de notre collectivité ou à la reconstruction. La personne élue devra toutefois être bien informée de la situation», estime-t-elle.
Des enjeux à surveiller
La mairesse de Lac-Mégantic rappelle finalement que la reconstruction du centre-ville demeurera un enjeu majeur pour le candidat élu le 7 avril.
«Nous avons besoin d'être écoutés et la députée ou le député devra répondre à nos besoins afin d'assurer la reconstruction de notre centre-ville. Les citoyens auront leur mot à dire dans le plan directeur de reconstruction et on devra recevoir les appuis moraux et financiers nécessaires. La construction d'une voie de contournement (ferroviaire) constitue également un enjeu important!» résume-t-elle.