Ébats sexuels impliquant une fillette: le couple remis en liberté

L'homme et la femme impliqués dans une affaire de moeurs sexuelles impliquant une fillette de quatre ans ont été remis en liberté.
Le couple qui a rompu depuis quelques mois est accusé d'exhibitionnisme et de corruption de moeurs d'enfants entre le 1er avril et le 1er juillet 2012. La victime alléguée dans cette affaire s'avère être la fille de la femme accusée.
Une ordonnance de non-publication empêche nommer les accusés pour ne pas identifier la fillette.
Arrêtés le 21 mars dernier, les deux individus ont passé la fin de semaine derrière les barreaux.
La procureure aux poursuites criminelles Me Joanny Saint-Pierre a consenti à la remise en liberté des deux individus.
Devant le juge Conrad Chapdelaine de la Cour du Québec, mardi au palais de justice de Sherbrooke, l'homme de 48 ans de la région de Richmond a déposé 500 $ pour garantir le respect de conditions de remise en liberté. La femme de 38 ans s'est engagée pour le même montant, mais sans dépôt.