Du nouveau

Ah ben! Un nouvel espace de coups de coeur culturels?! En fait, non. Ce ne sont pas vraiment, toujours, nécessairement des coups de coeur. On fait plus dans la petite et belle obsession, ici. Savez, le genre de truc qui t'occupe l'esprit en permanence pendant un bon moment.
Des nouveautés? Ça se peut. Mais pas nécessairement. Des fois, c'est juste des retrouvailles avec un artiste, un auteur, un compositeur. Tu te peux plus (de là le nom de la chronique!), tu écoutes toujours le même album, ou tu réécoutes tout ce qu'un groupe a fait, où tu relis l'oeuvre complète d'un auteur, ou tu cours toutes les expos d'un peintre, ou tu tapisses ta salle de bain de ses oeuvres, ou plein d'autres plaisirs encore. Pis tu te dis: faudrait bien contaminer quelqu'un...
Ben voilà. Aujourd'hui, c'est moi qui commence, mais cet espace, ce sera celui des journalistes et artisans de La Nouvelle, de leurs invités aussi...
Donc, j'me peux plus.
Moriarty. Tous les jours, matin ou soir, je fais jouer du Moriarty, et systématiquement, ma blonde me demande: c'est qui? La voix de Rosemary Standley aura beau être unique et les arrangements du groupe franco-américain toujours surprenants, Moriarty prend des directions tellement inattendues que certains n'arrivent pas à suivre.
J'ai dit unique en parlant de la voix de Rosemary? Un instrument en soi. Tout en délicatesse et en puissance, mais surtout capable d'exprimer mille choses, même des trucs qui n'existent pas. Sa voix se faufile à travers les instruments: guitare, contrebasse, harmonica, xylophone, machine à écrire, name it. On mixe le blues, le country, le trad, on pimente d'ambiance foraine, on s'amuse. Et ça surprend. Agréablement.
Suis tombée en amour avec Moriarty, formé d'Américains ayant grandi en France, l'an dernier lors de leur passage au Boquébière. Rien de mieux que de les voir sur scène pour comprendre. Et comme la vie est bien faite, le groupe est de retour à Sherby le 21 février. Au Granada cette fois. On ne manque pas ça. D'ici là, pour vous faire une tête, allez écouter Isabella ou Jimmy sur Youtube et passer un bon moment sur leur site www.moriarty.net